Les oiseaux du jardin

par photosyl35  -  27 Décembre 2016, 11:44

Mon jardin est un refuge LPO, pour les oiseaux. Je les nourris l'hiver, leur met de l'eau l'été et des nichoirs. Evidemment pas de pesticides, des arbustes à baies, du lierre, 2 mares, des plantes sauvages ....et l'hiver il y en a beaucoup !

L'hiver il faut mettre des graines de tournesol (en mangeoire) pour les mésanges, verdier, pinson, chardonneret, sittelle ... Des boules de graisse suspendues quand il fait très froid, et un mélange de graines pour oiseaux de la nature, pour les moineaux, merles, rouge gorge ... L'eau est aussi importante toute l'année, pour boire et le bain.

Il ne faut pas donner de graisse animal cuite, c'est dangereux pour les oiseaux.

Chacun a sa façon de manger et son régime. Surtout ne jamais donner du pain, ça peut les rendre malade. Il faut aussi nettoyer régulièrement les mangeoires pour éviter les épidémies.

Les nichoirs doivent être nettoyés une fois par an, l'hiver, pour éliminer les parasites. Il faut laisser le nichoir vide, les oiseaux le regarniront eux même. On pose les nichoirs à mésanges à au moins 2 m de hauteur, pas face aux vents dominants ni en plein soleil. Trou d'envol mésange bleu : 28 mm, mésange charbonnière : 32 mm de diamètre.

Pour commencer des photos réalisées dans mon jardin, en affût : des envols et des bagarres (Gros-bec, verdier, mésanges, sittelle...).

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Ensuite les passereaux de mon jardin,

que je prends à l'affût.

 

Rouge gorge (Erithacus rubecula)

Reproduction : il y a généralement une 2 pontes, pour gagner du temps, la femelle recommence à pondre bien avant l’émancipation des poussins, donc c’est le mâle qui va s’occuper tout seul de l’élevage des 1er. Les adultes, qu’ils restent ou qu’ils partent en migration sont dans l’ensemble très fidèles à leurs lieux de reproduction, contrairement aux jeunes qui ne reviendront jamais. Le rouge gorge est un migrateur partiel, c’est surtout ceux du nord qui descendent vers le sud l’hiver, on peut avoir en Bretagne, l’hiver des sédentaires et des oiseaux qui viennent du nord ou de grande Bretagne

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

jeune rouge gorge

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Sittelle torchepot ( Sitta europaea) Sittidés

Elle est encore plus acrobate que les pics et grimpereaux, elle n’a pas besoin de s’appuyer sur sa queue qui est d’ailleurs molle. Elle se sert de ses pattes avec des doigts robustes armés de griffes puissantes. Elle peut escalader en tous sens et descendre la tête en bas.

Elle est sédentaire, fidèle à son territoire et vit toute l’année en couple. En générale le couple est unit pour la vie.

Elle fait son nid dans une cavité d’arbre, de mur… Le « torchepot » mérite son nom, elle rétrécit l’entrée de la cavité à sa mesure, avec de la boue. C’est la femelle qui fait ce travaille (qui peut durer 2 semaines) tandis que le mâle chante et veille à sa sécurité. Les jeunes sittelles grandissent lentement, en moyenne 24 jours au nid.

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Martinet noir (Apus apus), il s'agit d'un oiseau qui est tombé de son nid et que j'ai soigné puis relâché.
 

Les martinets noirs ne se posent que pour nicher une fois par an. Ils passent l’essentiel de leur existence en vol, que ce soit pour se nourrir, pour dormir et même pour s’accoupler ! Ils peuvent voler en piqué à grande vitesse, certains ont été chronométrés à 160 km/h et peuvent même pendant quelques secondes pousser des pointes à 200 km/h. Ils peuvent aussi monter très haut dans le ciel, jusqu’à 900 m parfois 1200 m et parfois plus ! Ils parcourent dans une journée 800 ou 900 km d’affilée. Leur technique pour dormir : ils battent des ailes pendant 4 secondes, se reposent en planant 3 secondes, rebattent des ailes 4 secondes pour reprendre de l’altitude et ainsi de suite !

 

Les bébés martinets sont programmés pour survivre au manque de nourriture.

Lorsqu’il pleut, les parents ne peuvent plus trouver d’insectes pour nourrir leurs jeunes. Heureusement ces derniers sont capables de survivre 2 jours entiers sans nourriture ! Ce qui est très rare chez des petits oiseaux. Lorsque les conditions sont bonnes les parents les gavent littéralement pour qu’ils soient les plus gros possible et constituent des réserves de graisse. Mais pour économiser ces réserves, le soir, les bébés martinets perdent conscience, sombrent dans une sorte d’hibernation toute la nuit, la température de leur corps n’est plus que de 5°, la respiration chute ! Le matin ils se réchauffent en moins d’une demi-heure !

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Gobe mouche gris (Muscicapa striata)   Muscicapidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

Gobe mouche noir

Les oiseaux du jardin

 

Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)

Le mâle a un chant très puissant pour sa petite taille, il porte jusqu’à 500 m et il le répète 15 à 20 fois de suite !

Son territoire doit comporter des trous, des crevasses, du fouillis, une végétation basse où il peut se faufiler, un sol frais ou humide, riche en bestioles et propice à son activité de constructeur. Le mâle est très souvent polygame. Il est sédentaire et défend son territoire toute l’année, sauf en aout et par grands froids. Dès les premiers beaux jours (mars) il commence à construire des nids (entre 3 et 12 par an). 2 à 4 jours lui suffisent pour construire une grosse boule de mousse. Mais il n’élabore que sa trame extérieure. Il les proposera à une femelle qui traverse son territoire, elle choisira celui qui lui convient et c’est elle qui le finira par le rembourrage interne. Le nid se présente sous forme d’une boule sphérique ou ovoïde, percée d’un orifice circulaire et latéral, construit entre le sol et 2 m de hauteur, dans toutes sortes d’endroits. La femelle assure seule la couvaison (14-16 jours). L’instinct paternel ne se réveillera qu’à l’envol des petits, il va les accompagner, parfois les nourrir, le soir il les conduit vers un de ses nids, où ils passeront la nuit. Ils seront livrés à eux même au bout d’une semaine.

Lors d’hivers rigoureux, plusieurs troglodytes peuvent se réfugier ensemble dans un nichoir pour la nuit.

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Pinson du nord (Fringilla montifringilla)   Fringillidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Pinson des arbres (Fringilla coelebs) Fringillidés

(mâles, et nourrissage d'un jeune par une femelle)

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)   Sylviidés

Mâle dessus de la tête noir, et femelle dessus de la tête marron

La nouvelle migration des fauvettes à tête noire

Il y a 20 ou 30 ans les fauvettes à tête noire, nichant en Grande Bretagne, passaient l’hiver en Europe du sud-ouest et en Afrique du nord.

Grâce aux bagages des oiseaux, on a pu constater que ces oiseaux passent maintenant la saison froide de plus en plus dans les îles britanniques, ceci grâce aux jardins qui sont mieux pourvus de nourriture et aux hivers moins rigoureux.

Le plus extraordinaire, c’est que les scientifiques ont découvert que les nouvelles générations ont inscrit dans leur patrimoine génétique ces modifications du comportement migratoire, et cela en quelques générations d’oiseaux seulement.

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Accenteur mouchet (Prunella modularis)    Prunellidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Merle noir (Turdus merula) Turdidés

Les paires qui se forment en automne semblent provisoires et sans fondement nuptial. C’est en février-mars que les couples nouveaux se constituent. Chez les vieux couples, unis pour la vie (en Angleterre pas sur le continent) les sexes se prêtent peu d’attention de l’été à l’hiver, puis leur association se resserre peu à peu, sans parades nuptiales, dans les 2 mois qui précèdent la nidification. Ils sont monogames.

La femelle choisit le site du nid et le fabrique, en forme de coupe de brins d’herbes sèches, de branchettes, de feuilles, consolidé à l’intérieur avec de la boue, puis une autre couche végétale tapissée de fines herbes sèches. La construction dure 2 à 5 jours. S’il est réoccupé pour une autre ponte, il est réparé. La femelle couve seule, si le nid est menacé elle peut simuler une blessure pour éloigner l’intrus. L’élevage des jeunes (15 jours) incombe souvent en grande partie au mâle. Une 3ième couvée est assez fréquente.

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

Un merle noir et blanc atteint de leucisme

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Mésange huppée   (Parus cristatus)

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Mésange à longue queue  (Aegithalos caudatus)

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Mésange noire (Parus ater) Paridés

(avec une mésange bleue et un verdier)

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Verdier d’Europe (Carduelis chloris)   Fringillidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Mésanges charbonnière (Parus major) Paridés

Mésange bleue (Parus caeruleus)

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Tarin des aulnes (Carduelis spinu)    Fringillidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Mésange nonette (Parus palustris)   Paridés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Serin cini (Serinus serinus) Fringillidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)     Certhiidés

Les oiseaux du jardin

 

Grive musicienne (Turdus philomelos)   Turdidés

Elle peut chanter 20 mn sans interruption, surtout au début de la construction du nid et un peu avant l’envol de la première nichée que le chant est émis avec le plus d’intensité.

Elles ne sont pas toutes migratrices. Les parades nuptiales ont lieu souvent au sol : le mâle gonfle les plumes de la poitrine et du croupion, étale la queue contre le sol et jette la tête en arrière en ouvrant largement le bec, ou bien court vers la femelle en laissant pendre les ailes.

La femelle construit le nid avec des brindilles, lichent et herbes sèches, a l’intérieur de cette coupe l’oiseau apporte des boulettes d’un mastic de bois pourri et de terre gâchée, humecté d’eau ou de salive, dont elle enduit les parois du nid, et qu’elle lisse et moule par des mouvements de la poitrine.

Couvaison 12 à 14 jours, les jeunes partent du nid à 13 jours, ils recevront la becqué des 2 parents pendant encore 2 semaines.

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Grive draine (Turdus viscivorus)    Turdidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Tourterelle des bois (Streptopelia turtur)  Columbidés

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin

 

Tourterelle turque (Streptopelia decaocto)  Columbidés

et tourterelle des bois et turque ensemble

Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Les oiseaux du jardin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :